icone instagramicone twittericone facebook

icone newsletter

 

 

 

 

logodelightmagazine

 

Créé en 2016 par l’agence BOÉ JASMIN COMMUNICATION, DELIGHT MAGAZINE est un bimensuel digital. De la culture, de l’histoire, un ton léger, DELIGHT MAGAZINE divertit grâce à des parallèles subjectifs entre un fait historique et notre civilisation contemporaine.

EDITO

8 décembre 2017 – Création de la société Haribo (13 décembre 1920).

« Haribo, c’est beau la vie pour les grands et les petits ! » Je ne sais pas si « c’est beau la vie », mais ce qui est sûr c’est que Haribo nous accompagne tout au long de nos vies pour le meilleur et pour le pire. On est tous un peu « mariés » aux Ours d’or, Dragibus et autres petites gourmandises colorées. Ils sont partout dans nos campagnes, dans nos villes… Enfant, une dent perdue, et la petite souris (merci Papa, merci Maman) m’offrait une pièce pour m’acheter des bananes jaune fluo qui m’amenaient bientôt des caries; «  Haribo, c’est beau la vie pour les dents et les caries ! ». Petite fille, l’été avec mes sœurs, nous vendions des galets peints (du grand art) aux touristes touchés par nos visages angéliques. Ces quelques francs en poche, nous courrions à la supérette dévaliser les fraises Tagada et leurs cousins œufs au plat. Ado, c’était boulimie party avec leurs boîtes, mélanges de toutes les saveurs chimiques possibles et inimaginables. Je les enfournais sans sourciller dans ma bouche, à une allure folle, sans prendre un gramme, thank’s God i’m French. Je confesse également que j’en piquais parfois dans les réserves cachées de ma mère, grande amatrice de ces bonbons. Sorry… Jeune adulte, je divorçais de Haribo, le sucré n’était plus ma tasse de thé et aux fringales sucrées, je leur préférais le salé. Adulte, il m’arrive (pas plus tard qu’hier), quand un coup de mou se fait sentir ou que j’ai fumé une cigarette qui fait rire, de les avaler par poignées. Décapiter ourson et sa bande, j’adoreeeeeeee ! Leurs goûts, leurs textures, leurs couleurs, leur formes sont uniques, joyeux et rassurants. Un retour en enfance immédiat sans passer par la case départ qui me remplit de bonheur systématiquement. Ma préférence revient aux rouleaux de réglisse qui, en plus d’être délicieux, sont très amusants à manger. Chacun a son histoire avec Haribo qui l’accompagne dans son quotidien, lors d’un voyage, à nos anniversaires, après un chagrin d’amour, à la récré… On a tous quelque chose en nous de Haribo (RIP Johnny).

Pour ce nouveau numéro, l’équipe DELIGHT MAGAZINE s’est replongée en enfance et a pris quelques kilos en compagnie de Haribo. On commence en dégustant des Car en sac avec une mode enfantine adorable ; on file ensuite avec son sachet de Chamallows à la découverte d’adresses de confiseries parisiennes sweet ; on s’attaque aux Schtroumpfs pour découvrir avec la rubrique nature ce que contiennent vraiment nos petits Haribo et c’est pas hyper beau ; on arrive au ciné et s’achète un paquet de crocos pour un film mythique ; enfin on part danser, ses petits Coca cola dans la poche, sur une playlist candy !

Cette semaine, on est allé à la rencontre de Héloïse et Camille, associées du tout nouveau tout beau concept store Mylo, situé dans le très branché quartier des Batignolles. Un duo d’amies-associées rempli de joie et de générosité qui vous propose une sélection pointue et choisie avec soin de mode, d’art, de beauté et de musique. Cerise sur le gâteau, un coin fooding vous attend pour un café, avant de vous offrir le dernier bijou sélectionné par Mylo, ou pour un déjeuner entre copines après avoir dévalisé la boutique. Go to Mylo !

« Haribo, c’est bon déjà. »

LG

Voir les anciens éditos

a