D’une Cité Radieuse vers une cité harmonieuse
13 Oct

D’une Cité Radieuse vers une cité harmonieuse .

DAME NATURE | JCC | 0 Commentaires

Une cité conçue comme un village en plein cœur de Marseille, c’était le projet « fouraonique » de Le Corbusier qui avait pour dessein de révolutionner l’urbanisme en repensant l’habitat collectif. C’est ainsi que la cité devint radieuse grâce à la conception de logements traversants, baignés de lumière, sur plusieurs niveaux (paie ta villa dans l’tierquar). Quant aux parties communes, les couloirs tagués ont fait place à des rues intérieures, des commerces, une épicerie, une crèche… big up Le Corbusier !

A l’époque, l’enjeu était clair : rationaliser l’habitat sur le principe de verticalité en améliorant le « mieux-vivre ensemble ». Mais les Trente « Radieuses » sont derrière nous et notre XXIe siècle ne nous loupe pas avec l’urgente question de la transition écologique. Architecture végétale, agriculture urbaine… focus sur les nouvelles cités vertes !

À Turin, des cabanes dans la cité.

Un immeuble conçu comme un arbre pour faire barrage au bruit et à la pollution a éclos à Turin. Tels des Tarzan des temps modernes, les habitants du 25 Verde nichent donc dans des appartements qui disposent chacun d’une terrasse agrémentée d’arbres. Toute cette luxuriance absorbe près de 200 000 litres de dioxyde de carbone par heure et crée un microclimat idéal. Bain de chlorophylle pour tous !

À Taipei, on réinvente l’ADN de la ville.

La forme de cet immeuble pionnier fait penser à la double hélice d’un ADN, tout un symbole qui vise à métamorphoser l’empreinte génétique de la ville grâce à la réduction de son empreinte écologique.

Le projet allie protection de l’environnement, de la biodiversité, et qualité de vie grâce notamment à l’installation de vergers en suspension, de jardins aromatiques, de plantes médicinales sur les toits et d’un système de recyclage des déchets et de l’eau.

Excès de futurisme pris en flagrant Delhi !

L’éco-quartier Hyperion dans la banlieue de Delhi est tout droit sorti d’un sci-fi movie ! Six tours-arbres bio-sourcées à 75 % sur 36 étages fonctionnant à l’énergie solaire avec un total green covering : végétaux, arbres fruitiers et espaces agricoles. On adore l’idée d’un building maraîcher en capacité de produire 20 kilos de fruits et légumes bios par m2 !

Bamboo Tower en plein cœur de Paris.

Un peu de nature dans cet environnement froid et minéral, ça fait zizir ! L’architecte Edouard François a conçu un immeuble aux façades entièrement végétalisées dans le 17e arrondissement de Paris. Dedans, l’air est dépollué et l’on entend le doux bruissement du feuillage des bambous. Dehors, on admire le paysage.

D’une Cité Radieuse, on recherche désormais la cité harmonieuse. Un habitat respectueux de l’environnement qui allie bien-vivre, confort et esthétique (si on pouvait nous faire tomber ces affreuses barres d’immeubles seventies, ce serait sympa). Un lieu où papa irait cueillir les pommes, maman ramasserait des fleurs pendant que le petit dernier irait à l’incinérateur de déchets… C’est beau de rêver !

JCC

  • Présentation du projet de construction de la tour ADN à Taipei :

Pas de commentaires

Laissez un commentaire