Les Oursons esclavagistes
08 Déc

Les Oursons esclavagistes .

FASHION FOCUS | IG | 0 Commentaires

Si le doux nom de Haribo résonne en vous comme l’appel du glucose et de la gélatine, méfiez-vous des apparences. Ces adorables oursons translucides de votre enfance se sont révélés récemment être redoutables en affaires si l’on prête attention aux conditions plus que déplorables dans lesquelles travaillent des ouvriers brésiliens au profit de la marque.
Ainsi le bonbon le plus anodin symbolise à lui seul le paradoxe et l’infamie de tout un système de consommation à l’aveugle. Récompense pour les chères têtes blondes d’une partie de la planète, bagne pour les travailleurs du tiers-monde…
Si pour les grands c’est une autre histoire, Haribo c’est toujours beau la vie pour les petits… Voyons comment s’habillent les accros aux Dragibus, CarenSac, crocodiles et autres oursons. Les armoires débordantes de ces bambins vêtus à l’image de leurs parents sont réparties de nos jours selon quatre tendances :

Les modeux
En plus d’être addicts au glucose, ils raffolent déjà des marques couture comme Stella McCartney, Chloé et Marni. De leurs petits doigts potelés, ils désignent tout de suite la pièce qui manquait à leur garde-robe. Leur magasin de jouets préféré ? Le Bon Marché, sans sourciller !

Les bobos
Bonton, Bobo Choses, Finger in the Nose… Marcel, Blandine et Oscar n’ont que l’embarras du choix et arpentent avec un brin de dédain les trottoirs de Blanche, chaussettes montantes dans leurs petits sabots, bonnets et laines aux motifs 70’s, sacs en toile pour les filles et allures de pêcheur pour les garçons. La relève est assurée !

Les tradis
Vous pourrez les apercevoir à la sortie de Franklin ou de Stan, avant le cours de violon avec la sévère Mme Pinson, leurs seule distraction. Dans un style plutôt Comtesse de Ségur, ils sont abonnés aux cardigans en cachemire Bon Point, aux collerettes Louis Louise et aux ballerines ou Richelieu Pom d’Api. Parce qu’attention, le règlement de leurs écoles est très clair : « pas d’baskets ».

Les décontractés
Plus accessibles au porte-monnaie et décontractées que leurs confrères, ces marques n’en restent pas moins populaires. Notamment grâce à leurs campagnes publicitaires, chacune s’inscrit dans un style bien marketé. Futurs clubbers ultra hype sous les feux multicolores des luminaires chez Zara… Version baby rocker perdu dans le désert texan avec Tape à l’œil… Et version sportswear avec H&M en aventurier casse-cou à Cuba ou en danseur rebelle hip hop made in US… Les rois de la récré, ils sont àààl.

Le marché florissant de la mode enfantine offre donc un panel de styles aux parents et à leurs mini-me. Certes la coquetterie n’a pas d’âge. Et on ne sait d’ailleurs plus très bien si ce phénomène relève du caprice des parents ou des enfants…

IG

  • Défilé Bon Point – Printemps-Eté 2012 :
  • Campagne publicitaire Tape à l’œil – Collection Printemps-Eté 2016 :

  • Publicité Zara Kids – Automne-Hiver 2017 :

  • Publicité H&M Kids – Printemps 2017 :

  • Publicité H&M Kids – Automne 2016 :

Pas de commentaires

Laissez un commentaire