Let’s eat
08 Jan

Let’s eat .

FOODING | VL | 0 Commentaires

David Bowie, c’est une nouvelle illustration que les génies musicaux ne sont pas toujours de fins gourmets, ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que Monsieur Bowie était anglais. Tout a été dit sur la « gastronomie » anglaise et c’est volontairement que nous allons ignorer la nationalité de l’artiste.
En partant à la chasse aux hommages, je me suis aperçue que l’esprit créatif de Bowie nous poursuivait dans nos repas les plus exotiques. Je m’explique : tels des ados accrochant au mur la photo de leur idole, certains restaurateurs ont choisi Bowie pour orner leurs murs et assurer une ambiance détonante. Au-delà de ces photos-hommages en tableaux muraux, l’hommage musical prévu en janvier s’accompagnera lui aussi d’un menu gourmet.

Bowie Art déco DEUZ RESTAURANT (37, rue d’Alleray, Paris 15) La cuisine est bien de chez nous mais tout en couleurs avec un tableau de David Bowie ayant revêtu sa plus belle et plus mythique coiffe. Loin de la cuisine anglaise, capable de donner des aigreurs aux estomacs les plus solides, on retrouve des entrées tout en finesse et très frenchie telles que le tartare de dorade à l’échalote, avocat et citron vert. Du côté des plats, on est sur une créativité maîtrisée et raisonnable, à l’image des gambas sautées au basilic, tagliatelles et pignons. Le contraste est inattendu mais pas complètement absurde.

Bowie international AU BON PHO (22, rue au Maire, Paris 3) – Plus c’est kitsch, plus on aime : je vous propose de déguster un pho, plat vietnamien par excellence, sous l’œil bienveillant d’un petit hamster (ou lapin ?) déguisé en David Bowie. Pourquoi pas ? Bien évidemment, cette petite guinguette vous offre également l’intégralité du répertoire culinaire asiatique, mais toujours devant notre ami, le hamster Bowie. Il semblerait que certaines personnes ont été plus marquées que d’autres par le clip de « China Girl ».

Bowie Chic – NOTO (252 bis, rue du Faubourg Saint Honoré, Paris 8) C’est bien sympa les cultes décoratifs mais la meilleure manière de rendre gloire à David Bowie reste l’hommage musical, et c’est prévu ! Le 10 janvier 2018, la salle Pleyel accueille un show intitulé sobrement « Celebrating David Bowie » au cours duquel les amis et musiciens reprendront ses plus beaux tubes. Et pour que la soirée soit réellement réussie, j’ai le spot parfait pour le repas qui accompagnera votre petite sortie musicale du mercredi : le Noto, c’est le restaurant planqué en toute discrétion au premier étage de la salle Pleyel. Du glam rock à la glam food, il n’y a qu’un pas : l’insalata Noto (langoustine, avocat, tomate, olive et haricot vert) ou même encore les tagliatelles vodka caviar – aussi original que rock.

VL

Pas de commentaires

Laissez un commentaire