The Boat That Rocked
08 Jan

The Boat That Rocked .

CINOCHE | HN | 0 Commentaires

Si à 50 ans on n’a pas un Bowie dans sa bibli, c’est qu’on a raté sa vie. Mode Jacques Séguéla off… Mais Bowie, il faut le dire, c’est du génie musical. Alors, imaginez quand son univers croise celui d’un autre génie : Wes Anderson.

Pour son film, La Vie Aquatique (2004), Wes confirme sa manie de ne rien vouloir faire comme tout le monde. Alors il choisit pour sa bande originale des reprises de Bowie version bossa nova de Seu Jorge, qui a d’ailleurs un petit rôle dans le film. Bill Murray, quant à lui, renie son côté Droopy grâce à une barbe bien virile, un grand bateau (Le Belafonte) et un « Yellow Submarine ». Il y interprète le Capitaine Steve Zissou, une réplique du commando Cousteau à l’américaine. Avec son équipage, il part à la traque d’un  gigantesque « requin-léopard », qui aurait dévoré l’un de leurs hommes. Tout cela, sous les yeux ébahis d’une jeune journaliste enceinte (Cate Blanchett).

Comme toujours chez Anderson un coté très kitsch et très enfantin qui sont sa marque de fabrique. Comme toujours une brillante obsession pour les couleurs primaires dans ses plans. Le chef op’ a fait un boulot remarquable. La mise en scène est astucieuse et maîtrisée. Les décors bricolés, ce qui démontre une fois de plus que Wes Anderson est un géo « Trouvetout » du 7e art. Les créatures marines sont modélisées et animées par Henry Selick à qui l’on doit le fameux Monsieur Jack. Un stop-motion qui ferait rougir d’envie Michel Gondry pour leur côté toc papier mâché. Enfin, Willem Dafoe, Jeff Goldblum et Owen Wilson, l’acteur fétiche du réalisateur, s’ajoutent à ce casting déjà réussi.

Ce film peut être déconcertant, car il se construit en mélangeant différents genres cinématographiques.
Pas le meilleur Wes Anderson, mais certainement le plus loufoque. Pour le générique de fin, David Bowie prend le relais du Brésilien et la boucle est bouclée. Le titre de la chanson ? « Queen Bitch ». Oui, car avant on pouvait être rock’n’roll et jurer sans avoir droit à une fatwa féministe.

HN

  • Bande annonce du film :

  • « Life on Mars » – Seu Jorge (Extrait de la BOF du film) :
  • « Space Oddity » – Seu Jorge (Extrait de la BOF du film) :
  • « Rebel Rebel » – Seu Jorge (Extrait de la BOF du film) :

 

 

Pas de commentaires

Laissez un commentaire