Putaclic
13 Avr

Putaclic .

CINOCHE | HN | 0 Commentaires

Bien qu’interdites en France, les maisons ne sont pas si closes que ça pour le spectateur avec Le Plus Vieux Métier du monde, un film à sketches sur la prostitution sorti en 1967.
Dans la veine d’un Paris vu par (1965), six réalisateurs s’attaquent aux travailleuses du sexe à travers six segments :
« L’Ere préhistorique » (Franco Indovina),
« Les Nuits romaines » (Mauro Bolognini),
« La Révolution française » (Philippe de Broca),
« La Belle Epoque » (Michaël Pfleghar),
« Aujourd’hui » (Claude Autant-Lara)
et « Anticipation, ou l’amour en 2000 » (Jean-Luc Godard)

Et qui dit film à sketches dit comédie. Comédie en couleurs pour les cinq premiers, mais film dramatique en noir et blanc pour Godard. Dans l’ensemble, les sketches sont assez moyens.
Toujours se méfier des coproductions. Ici, en l’occurence, une coproduction germano-italo-française.
Fort heureusement, le casting sauve les meubles. On retrouve les idoles féminines internationales de l’époque. Les sex-symbols comme on dit aux States. Jeanne Moreau joue une prostituée pipelette qui parle plus que Bardot dans Le Mépris. Raquel Welch a des airs d’Eva Mendes ou bien c’est l’inverse.
Anna Karina retrouve la caméra de Godard, Elsa Martinelli celle de Bolognini. En ce qui concerne la bande originale, Michel Legrand a mis la main à la pâte pour nous pondre des musiques pas inoubliables mais fonctionnelles.

Je pense qu’Anticipation, ou l’amour en 2000, le métrage de Godard, surpasse les autres par son inventivité et par l’atmosphère futuriste et minimaliste qui s’en dégage. Ce segment n’est pas sans rappeler Alphaville (1965) où l’on retrouvait Anna Karina dans la même ambiance. Rien qu’avec l’utilisation du noir et blanc, Godard nous fait voyager dans le temps. Le montage est vif et ingénieux.
Cette petite œuvre cinématographique vaut donc le détour, rien que pour admirer le travail du réalisateur suisse et voir comment les réalisateurs filmaient le sexe à l’époque en dépit des mœurs.

Aujourd’hui, on a le droit à des courtisanes qui pleurent des larmes de sperme avec Bonello.
Je pensais que le « putaclic » était réservé à YouTube mais il envahit le cinéma français.

HN

Source vignette : https://www.notrecinema.com/images/cache/le-plus-vieux-metier-du-monde-affiche_105465_31598.jpg

Pas de commentaires

Laissez un commentaire