El Abanico del torero
25 Mar

El Abanico del torero .

FASHION FOCUS | IG | 0 Commentaires

Si vous suffoquez sous la calor madrilène, rendez-vous du côté del Rastro, le Marché aux Puces, où vous pourrez vous dégoter un éventail de premier choix. D’origine chinoise, symbole ultime de l’aride Andalousie et du torride flamenco, l’éventail se fabrique encore aujourd’hui en Chine et en Espagne.

En France, seule la méticuleuse Anne Hoguet perpétue la tradition de l’éventail artisanal et collabore avec les maisons de haute couture, au 2 boulevard de Strasbourg, à Paris. Accessoire dernier cri à la cour de Marie de Médicis, il tomba en désuétude sous la Révolution française pour son accent aristocratique.

En Espagne, l’abanico demeure au contraire très populaire et fait l’objet de différentes significations selon sa façon de le tenir, sa couleur et ses motifs. Dites-le avec un abanico !

Dans cette série photographique consacrée à Madrid, une danseuse de flamenco défiant la lumière, jamais sans son éventail, ainsi qu’un torero hors de la corrida, s’aventurant sur les toits de la ville…

IG

Pas de commentaires

Laissez un commentaire