Livre or let die
05 Avr

Livre or let die .

CINOCHE | HN | 0 Commentaires

Généralement, on préfère voir un film tiré d’un mauvais livre que de lire un livre tiré d’un mauvais film. Mais parfois, il arrive qu’on ait un bon film tiré d’un bon livre. American Psycho est certainement l’une des meilleures adaptations littéraires au cinéma.

Le roman éponyme publié en 1991 et écrit par Bret Easton Ellis narre le quotidien de Patrick Bateman, un yuppie new yorkais du Wall Street d’avant le krach de 1987. Bateman est incarné par Christian Bale dans le long-métrage de Mary Harron sorti en juin 2000. Ce golden boy de vingt-sept ans fréquente les lieux les plus en vogue de la grande pomme avec son groupe d’amis privilégiés. Lorsqu’ils ne dînent pas au Dorsia, où il est impossible d’avoir une réservation sans être quelqu’un d’important, ils se re-poudrent le nez dans les clubs branchés. Cependant, Patrick a un secret lourd à porter : c’est un psychopathe qui décapite et tue des prostituées. Un profil insoupçonnable jusqu’à ce que le détective Donald Kimball (Willem Dafoe) se penche sur son cas.

La production avait songé à Leonardo Di Caprio pour le rôle principal, mais Christian Bale ne déçoit pas. Il nous livre une performance magistrale, car il est aussi épatant qu’inquiétant. Au casting, on retrouve d’autres gros noms comme Chloë Sevigny, Jared Leto et Justin Theroux. La bande originale du film regroupe des tubes des années 80 allant de Phil Collins à Huey Lewis and The News. On retiendra un bon nombre de scènes devenues cultes, celle des cartes de visite ou encore celle où il parle musique avec Paul Allen (Jared Leto). On fera abstraction d’American Psycho 2 : All American Girl, la suite nanardesque avec Mila Kunis, sortie en 2002. Je vous laisse, j’ai une résa’ au Dorsia.

HN

Bande annonce du film :

Pas de commentaires

Laissez un commentaire