Tout feu, tout flamme
15 Mai

Tout feu, tout flamme .

CINOCHE | HN | 0 Commentaires

Après le succès commercial du dessin animé La Belle et la Bête (1991), les réalisateurs Gary Trousdale et Kirk Wise s’attaquent à l’adaptation d’un monument de la littérature pour les studios Disney. Le Notre-Dame de Paris de Victor Hugo publié en 1831. C’est donc cinq ans plus tard, en 1996, que Le bossu de Notre-Dame sort sur les écrans. Il s’agira là de la neuvième adaptation au cinéma de notre écrivain romantique.

Le film reste plutôt fidèle à l’œuvre originale, mais s’accorde toutefois quelques libertés par souci scénaristique. L’action se déroule en 1482, à Paris, où le juge Frollo traque les bohémiens qui oseraient s’aventurer dans les faubourgs de la ville. Quasimodo est un orphelin au physique difforme qui est chargé de sonner les cloches de la Cathédrale Notre-Dame de Paris pour le compte de Frollo. Il n’a pas le droit de quitter l’église. Ses trois seuls amis sont des gargouilles de l’édifice qui prennent vie : La Muraille, La Rocaille, La Volière. Un beau jour, il finit par croiser la belle Esmeralda, une bohémienne qu’il sauvera des flammes. Finis la vie de moine et l’isolement. Place au courage et à la bravoure.

Le bossu de Notre-Dame est le trente-quatrième « Classique d’animation » de Walt Disney pour un budget de cent millions de dollars américains. Ce Disney est l’un des plus sombres et des plus adultes, peut-être même trop sombre d’ailleurs. Pas étonnant qu’il n’ait pas obtenu le succès escompté auprès des enfants. La mort y tient l’un des premiers rôles. Les dessins sont beaux et soignés. Quinze minutes du film ont d’ailleurs été réalisées en France, à Montreuil. 

La musique est d’Alan Menken. C’est un ponte chez Disney et son CV est long comme le bras.  On lui doit les musiques de La petite Sirène (1989), La Belle et la Bête (1991), Aladdin (1992), Pocahontas (1995). Le Bossu de Notre-dame est sans doute l’un des Disney le plus mésestimé alors qu’il est l’un des plus aboutis scénaristiquement parlant.

Notre-Dame a brûlé, que ce soit dans la fiction ou dans la réalité, mais elle renaîtra de ses cendres tel un phénix.

HN

  • Bande-annonce du film :

Pas de commentaires

Laissez un commentaire