Le 5 Avenue Marceau
31 Mai

Le 5 Avenue Marceau .

FASHION FOCUS | IG | 0 Commentaires

Le Palais Galliera, le musée de la capitale dédié à la mode par excellence, se refait une beauté et ne rouvrira ses portes qu’en janvier 2020. A quelques pas, au 5 de l’Avenue Marceau se niche l’autre musée parisien entièrement consacré à la mode, et plus spécifiquement à l’œuvre du grand couturier Yves Saint Laurent.

Après avoir logé la magnifique exposition de l’automne dernier sur l’Asie rêvée d’YSL (Delight du 9 novembre 2019), place à un hommage à la « robe Mondrian » et aux moulages de Claude Lalanne. Moins étoffée que la précédente, l’expo se concentre en particulier sur les collections des automne-hiver 1965 et 1969.

La première salle plonge le visiteur dans l’obscurité et l’introduit instantanément dans ce dialogue perpétuel entre l’art et la mode à travers le projet lumineux et coloré de Nicolas Saint Grégoire. Trois robes-néons vous accueillent, telles des énigmes posées au temps. En 1965, De Stijl rejaillit sur le travail d’Yves Saint Laurent ; en 2009-2012, la robe Mondrian resurgit chez un artiste contemporain. La boucle est bouclée.

Pour l’anecdote, le couturier s’était inspiré de la peinture de Mondrian et de Poliakoff, qu’il avait découverte grâce à un livre offert par sa mère, dont la notoriété a retenti en France suite au défilé de 1965. C’est l’équilibre qui dicte désormais l’architecture et la couleur du vêtement. On retrouve les fameuses couleurs primaires de la robe Mondrian, mais on découvre également des tons plus neutres comme le gris, le taupe et le perle.

Lassé « de faire des robes tristes pour milliardaires blasées », Yves décide en toute simplicité qu’il révolutionnera la mode. Comme on le comprend et comme le musée le lui rend bien.

La dernière partie de l’exposition présente les fruits de la collaboration d’YSL avec la sculptrice Claude Lalanne. Les moulages du buste qu’elle réalise de la mannequin Veruschka en cuivre galvanisé donnent naissance à deux robes de mousseline, l’une noire et l’autre nuit, toutes les deux mystérieuses et équivoques… Vous verrez au passage le moulage kiss kiss de la bouche d’Yves.

Si vous vous rendez pour la première fois dans ce lieu, ne ratez pas l’atelier avec ses croquis, ses rubans et ses bibelots emprunts de l’âme du couturier. En fin d’exposition, vous aurez droit aussi à une ode filmée un tantinet narcissique du couple mythique Saint-Laurent-Bergé. Des images de défilés et de leur « petite maison » de Marrakech égaieront toutefois vos pupilles. Paix à leurs esprits et longue vie à leur musée !

Exposition au Musée Yves Saint Laurent Paris.
5 Avenue Marceau – Paris 75016.
Du 12 février 2019 au 5 janvier 2020.

IG

Pas de commentaires

Laissez un commentaire